ARTHROPLASTIE DE HANCHE PAR VOIE LATERALE OU POSTERO-LATERALE MINI-INVASIVE " M.I.S. "

Dr A. FAHED - Paris

 

La chirurgie mini-invasive (M.I.S.) s'impose à toutes les spécialités et l'orthopédie ne devrait pas y échapper. Nous avons eu la chance, depuis 4 ans environ, d'anticiper le mouvement (seul avec un opérateur entraîné, avec des instruments standards, au début d'expérience, modifiés au fur et à mesure en fonction des difficultés rencontrées). L'installation est simple sur table ordinaire et en décubitus latéral.

Le but : Voie d'abord mini-open non traumatique, anatomique avec conservation du pyramidal, permettant la réfection du plan capsulaire et autorisant le positionnement correct des différentes pièces prothétiques.

Les avantages attendus et obtenus sont :

diminution de la durée de l'intervention, les pertes sanguines (environ 200 ml), sans drainage

diminution des douleurs post-opératoires : prise des antalgiques palier I parfois II

la reprise rapide de l'appui (J1 ou j2)

diminution des la durée d'hospitalisation (3 à 5 jours contre 8 à 12 jours en chirurgie conventionnelle)

avantage esthétique

Matériels et méthodes : 62 patients ont bénéficié de cette méthode avec un seul opérateur et un aide opératoire expérimenté et motivé.

voie d'abord latérale ou postéro-latérale en 8 cm environ ; 3 cm au dessus du grand trochanter et 5 cm en dessous agrandi de 2 à 4 cm en cas de patients avec " B.M.I. >30 " ou " cup> à 60 mm "

matériels ancillaires et écarteurs standards, un releveur de fémur, 2 tampons l'un protégeant le sciatique et l'autre dégageant le Merckel

matériels adaptés à la mini-invasive depuis 2 ans environ. Porte-fraises, porte-râpe et porte-cups modifiés

ligature ou coagulation première des branches de circonflexe afin de minimiser les pertes sanguines

différentes marques de prothèse HAP ont été implantées

infiltration à la Naropen systématiquement

lavage abondant de la cicatrice au sérum physiologique avant la fermeture sans drainage avec pansement type Spica.

Résultat : on déplore dans cette expérience :

un cas de luxation survenu à 3 mois environ de l'arthroplastie, réduite sans récidive. L'analyse radiologique a montré une inclinaison de 56,5° de la cupule

un cas d'hématome qui s'est diffusé et s'est résorbé spontanément sans conséquence

aucune fracture, ni infection, ni complication thrombo-embolique n'ont été observées

aucune transfusion sanguine n'a été nécessaire.

La chirurgie " mini-invasive " (M.I.S.) de hanche par voir latérale ou postéro-latérale de 8 cm est réalisable par un chirurgien expérimenté, un aide opératoire motivé, entraîné et intéressé. Elle est possible avec des matériels ancillaires standards et plus facile avec un matériel ancillaire adapté et peut nécessité un agrandissement distal de l'incision pour les patients obèses avec B.M.I.>30 et en proximal dans le cas d'un cup de grand diamètre >60 mm.

Cette méthode nécessite une courbe d'apprentissage importante afin d'éviter les complications per-opératoires.

Outre l'incident esthétique, elle comporte un saignement moindre, permet un lever précoce plus facile, une courte hospitalisation et une restauration fonctionnelle plus courte que la technique conventionnelle. Elle doit toutefois être réalisée prudemment et nécessite une maîtrise chirurgicale parfaite et certaine.

Enfin, il faut que chacun reconnaisse ses limites surtout en début d'expérience afin d'éviter les effets pervers de la mode qui nous touche.

 

Retour au sommaire Geco 2005

  Haut

 

© GECO