Intérêt de l'arthroplastie totale de coude
en traumatologie chez le sujet âgé

AYEL J.E., MANSAT P., SALMERON F., MANSAT M.

 

Nous rapportons les résultats concernant 17 patientes présentant un traumatisme récent ou ancien du coude traitées par prothèse totale.

 

De Juillet 1997 à Septembre 2002, 17 patientes (18 coudes) d'âge moyen 79 ans (63-89), ont été traitées par prothèse totale de coude semi-contrainte de Coonrad-Morrey pour fracture récente de la palette humérale dans 13 cas, pour le traitement d'une pseudarthrose de l'humérus distal dans 4 cas et pour une instabilité chronique du coude avec destruction articulaire dans un cas. La technique chirurgicale a consisté en l'exérèse des fragments fracturés ou pseudarthrosés après réflexion du triceps sur l'olécrane, et à la mise en place d'implants cimentés. Aucune greffe osseuse n'a été nécessaire. Les patientes n'ont été immobilisées qu'à titre antalgique pendant 48 heures, et aucune rééducation n'a été prescrite. La durée d'hospitalisation était en moyenne de 14 jours (8-26). Le retour s'est fait au domicile dans 8 cas et dans une maison de repos dans 10. L'évaluation des résultats a utilisé le score de la Mayo Clinic ainsi qu'une analyse radiographique.

 

A la revue, 4 patientes étaient décédées, mais ont pu être revues avec un recul minimum de 6 mois. Le recul moyen de la série était de 15 mois et maximum de 37 mois. Le score de la Mayo Clinic passait de 6 à 81 points. La récupération fonctionnelle était significative avec un score pour la fonction atteignant 19.7 points sur 25. Le coude était indolore pour 6 patientes et occasionnait des douleurs minimes pour 10. L'arc de mobilité postopératoire s'étendait de 27.5 à 126°, et l'arc de rotation atteignait 137°. Les résultats étaient : excellents dans 6 cas, bons dans 8, moyens dans 3, et mauvais pour 1 patiente. Les complications comprenaient : une fracture post-opératoire de l'olécrâne à la suite d'une chute traitée orthopédiquement, et une faiblesse du triceps dans 2 cas. Un sepsis profond survenu 2 mois après la mise en place de l'implant a bénéficié d'un lavage chirurgical et d'une antibiothérapie adaptée. L'analyse radiographique ne retrouvait pas d'anomalie de descellement de l'implant au plus long recul.

 

La prothèse semi-contrainte de Coonrad-Morrey est une option thérapeutique satisfaisante chez les sujets âgés présentant une fracture de la palette humérale ou une pseudarthrose de l'humérus distal, d'autant plus que le terrain ostéoporotique rend difficile les ostéosynthèses conventionnelles. L'obtention rapide d'un arc fonctionnel de mobilité permet un retour rapide à domicile et la reprise des activités quotidiennes.

 

 

Haut


 Retour au sommaire Geco 2004

 

© GECO