A propos de la pose de 100 cotyles ATLAS MS, en faveur de la chirurgie de la hanche mini-invasive

Th. Musset

Les Cotyles ATLAS et ATLAS MS

L'implantation du cotyle Atlas® depuis 1987 a apporté quelques certitudes :

- L'intérêt de l'élasticité de la cupule pour obtenir une stabilité à l'impaction

- L'excellente stabilité de l'insert Atlas® dans les revues cliniques et l'étude des explants,

- L'utilité de l'hydroxyapatite pour obtenir une stabilité par adhérence osseuse rapide, complète et durable,

- L'importance capitale d'une épaisseur au moins égale à 10 mm de polyéthylène.

Cependant les picots viennent parfois imposer un positionnement que l'on ne peut rectifier. Aussi avons nous souhaité étudier un cotyle Atlas sans picots avec un effet de surface un peu plus marqués mais toujours recouvert d hydroxyapatite et conservant toutes les autres qualités précitées. Ce cotyle a été renommé Atlas MS. Les résultats préliminaires d'une étude prospective de 100 cotyles Atlas MS sont ainsi proposés.

La série ATLAS MS :

100 Arthroplasties Totales de hanche ont été réalisées avec un cotyle Atlas MS par un même opérateur entre 03/2001 et 03/2003. La répartition est homogène selon le sexe ou le coté avec un age moyen de 65ans , 85% d'arthroses centrées (coxarthroses primitives ou nécroses ) et un abord dans 95% des cas par voie de Moore.

La préparation cotyloidienne a été identique pour tous les cotyles avec une impaction d'un cotyle de taille toujours égale à celle de la dernière fraise utilisée PLUS 2 mm, sans aucune utilisation de vis complémentaire.

Les inserts utilisés sont 98 fois de type "sandwich " alumine polyéthylène.

Les pièces fémorales sont toutes cimentées de type Charnley Kerboull en remarquant 40% de tiges latéralisées.

Incidents Opératoires :

Par deux fois en terrain porotique ou dysplasique sévère, la tenue a été jugée insuffisante et un cotyle cimenté a été posé.

Une Fissuration sans conséquence de la paroi postérieure à l'impaction a été observé 4 Fois.

Une Greffe cotyloidienne de spongieux pris dans la tête a été associée 7 Fois

Une Réorientation de la cup en cours d impaction a pu être corrigée 15 fois.

Les Résultats :

L'analyse prospective des résultats à un an selon les critères de Postel - Merle d Aubigné, ou Harris, retrouve des scores tout a fait satisfaisants.

Tous les implants ont été appréciés et surveillés radiologiquement de face et de profil. L'analyse radiographique apprécie les positions du cotyle et du fémur reconstruits, ainsi que les signes réactionnels périprothétiques.

A plus d'un an de recul on ne constate :

- aucune luxation,

- aucun sepsis.

- aucun résultat clinique non satisfaisant lié à l'implant,

- aucune impaction ni bascule secondaire du cotyle

- aucun liséré évolutif en périphérie

- aucune radiographie laissant présumer d'une complication mécanique.

Quelques exemples sont exposés.

Conclusions :

Ces résultats satisfaisants, comparables à ceux de l Atlas original, corroborés par des résultats cliniques Postel-Merle d'Aubigné et HARRIS habituels, encouragent la poursuite de l utilisation d'un tel cotyle. L'absence de picots évite l'accrochage des parties molles à l'introduction, permet une certaine latitude de repositionnement en début d'impaction, et ne diminue pas la stabilité primaire pour autant que les parois antérieure et postérieure aient été respectées lors du creusement. Ces propriétés renforcent tout particulièrement les indications dans les abords mini invasifs de hanches centrées pour des résultats optimisés.

 

 

 

Haut


    Retour au sommaire Geco 2004

 

© GECO