Problèmes mécaniques de la fixation des tendons de la patte d'oie

GRAAL, 2003.

 Docteur Michel COLLETTE

 Orthopédie Traumatologie

Chirurgie du genou Arthroscopie

 

L'utilisation du DI-DT constitue une alternative attrayante dans le choix du greffon lors de la reconstruction du ligament croisé antérieur.

La qualité de la fixation initiale de la greffe revêt une importance primordiale dans la mesure où l'incorporation du tissu tendineux à l'os est un processus lent et progressif.

Par ailleurs, la demande croissante d'une clientelle sportive pour des programmes de rééducation de plus en plus précoce risque d'imposer aux greffes de DI-DT des contraintes mécaniques auxquelles elles sont initialement incapables de faire face.

Afin de répondre à ces exigences, nous avons développé une technique originale de préparation de la greffe à partir du demi-tendineux prélevé isolément.

Si, le mode de préparation de la greffe nous a donné entière satisfaction depuis près de dix ans, sa fixation , grevée de plusieurs inconvénients mécaniques, était restée jusqu'à présent un problème incomplètement résolu.

Depuis plus de deux ans, nous avons développé un nouveau concept de fixation osseuse du tissu tendineux que nous avons soumis aux différents tests mécaniques et parmi eux, aux tractions cyclées prolongées à charge élevée (500 Newtons).

Nous rapportons ici la description de la technique de préparation de la greffe, le principe de notre nouvelle fixation et les résultats des tests mécaniques.

Ces résultats paraissent extrêmement encourageants et devraient permettre à brève échéance l'apparition de nouvelles techniques cliniques permettant aux chirurgiens d'autoriser aux patients la réalisation en sécurité de programmes de rééducation précoce et agressive.

 

Haut


   Retour au sommaire Geco 2003

 

© GECO