PATHOLOGIE DISCALE LOMBAIRE ET SPORT

Professeur R. BOUVET

Service d'Orthopédie Traumatologie ( Prof. J BAHUAUD )

Hôpital Instruction des Armées BORDEAUX

Communication Complète

Parler de pathologie discale lombaire chez le sportif pose le problème d'une éventuelle indication chirurgicale et donc de préciser s'il s'agit d'une hernie discale vraie ou d'un conflit discoradiculaire.

L'incidence annuelle d'une hernie discale chez le sportif est inférieure à 35 pour 100000 et les mécanismes de survenue sont le fait de microtraumatismes répétés ( Golf, Tennis, ..) ou d'efforts brusques ( Rugby, Parachutisme, ..).

Les circonstances de découverte sont la lombalgie aiguë ou après des manipulations et les moyens thérapeutiques classiques suffisent pour amener la guérison et le soulagement du patient.

C'est la persistance des symptômes qui dictera la stratégie des examens complémentaires en particulier l' I R M, et le recours à des techniques plus " agressives " comme l'infiltration, la nucléolyse, la nucléotomie ou la chirurgie conventionnelle ou endoscopique nécessitera de préciser chez le sportif des facteurs prédictifs positifs.

Notre Série porte sur 11 sportifs opérés sous endoscopie dont 54,5% ont repris leur niveau antérieur, dans un délai de 4 mois pour 80% d'entre eux.

Chez le sportif il est indispensable d'intriquer dans l'indication chirurgicale des facteurs tout aussi différents que la notion d'arrêt de travail, d'un contexte psychologique fragile et le type de sport de haut niveau pratiqué.

 

Sommaire Geco 2002

 

© GECO